FAIRE UN DON

Parlez à un professionel de la santé 1-855-899-2873

Rechercher

Du rêve à la réalité! Par Benoit Lord

Du rêve à la réalité! Par Benoit Lord

Lien image

Avril 2016

Mon rêve

Après trois marathons, une multitude de Demi-Marathons et un entraînement de près de quatre mois à courir entre 80 et 100 kilomètres par semaine enfin me voici au départ du Marathon de Boston. Mon rêve, mes olympiques à moi!

Par contre, tout ne se passe pas comme je l’avais prévu. Au 13e kilomètre une douleur apparaît au haut de la cuisse gauche. Qu’à cela ne tienne! Pas question d’abandonner mon rêve. Mais au fur et à mesure que les kilomètres défilent la douleur augmente.

Avec détermination, je me rends au bout de ce fameux 42.2 kilomètres. Je franchis la ligne d’arrivée avec les larmes aux yeux… oui en raison de la douleur intense mais SURTOUT parce que je savoure ma victoire personnelle, mon accomplissement. Je suis porté par toute cette ambiance frénétique qui règne à Boston. Enfin! L’expression du « rêve à la réalité » prenait tout son sens. Deux semaines après mon retour, la douleur persiste toujours au point d’avoir de la difficulté à marcher par moment. Je consulte un médecin sportif pour tenter de comprendre la raison de cette douleur. Étant lui-même dans le néant, il me demande d’aller passer une résonnance magnétique.

8 juin 2016

Tout s’écroule

C’est par une journée grise et pluvieuse qu’il me convoque à son bureau quelques jours plus tard. Il m’indique qu’il ne comprend pas comment j’ai réussi à terminer ce marathon, que je suis son héros. Je vois bien qu’il est mal à l’aise et qu’il ne cesse de « tourner autour du pot ». Redoutant le pire, je lui demande s’il essaie de me dire que j’ai un cancer? Sa réponse me sidère « Oui et ce n’est pas beau. Est-ce que ton testament est fait? ». Ouf!!! Un coup en plein cœur. Dans les faits, il m’apprend que j’ai un cancer de la prostate avec des métastases aux os. La douleur ressentie au marathon était nulle autre qu’une fracture dans le haut du fémur dû à un métastase qui c’était fissuré. Mon monde s’écroule et ma tête se met à tourner à 100 miles à l’heure. Tout semble irréel. Et pourtant! Je prends conscience que ma vie vient de basculer. Instinctivement, je lui demande de ne pas me donner de pronostic mais plutôt de me dire ce que je dois faire pour affronter ce nouveau « locataire » qui est en moi.

Ma conjointe trouvant que je prends beaucoup de temps chez le médecin me contacte sur mon cellulaire en me demandant si tout va bien. Bien que je lui réponde par l’affirmative, elle n’est pas dupe. C’est à ce moment que le médecin et moi lui demandons de venir nous rejoindre à la clinique et l’informons du diagnostic. C’est le choc. Le temps s’arrête et s’accélère en même temps. Maintenant c’est à son tour de voir son monde s’écrouler. Le retour à la maison est pénible et nous demande de faire un effort surhumain. Nos deux enfants! Quoi dire? Comment agir? On ne peut leur apprendre la mauvaise nouvelle aujourd’hui puisque demain c’est leur 10e anniversaire (jumeau et jumelle). On ne veut pas leur gâcher LEUR journée! La seule alternative est de faire semblant… mais avec la tête dans le brouillard. Cette nuit-là, ma conjointe et moi ne cessons de pleurer et de s’imaginer le pire des scénarios. C’est d’ailleurs à ce moment précis que je commence à détester les nuits.

9 juin 2016

Drôle de fête

Il y a 10 ans aujourd’hui, je devenais père pour la 4e et 5e fois. 10 ans plus tard, ma réalité est toute autre. Je lutte pour rester en vie. Au matin, je rencontre rapidement un urologue. Dès ce moment, tout s’enclenche au niveau médical : début d’hormonothérapie, prises de sang, biopsie…. J’apprends que ma PSA est 610 alors que la normalité est en-deçà de 4. Il semble qu’il n’y a pas de temps à perdre. À partir de ce moment, le seul mot qui tourne en boucle dans ma tête c’est « cancer ».

Dès lors, une succession de défis se pointent devant moi. Tout d’abord, apprendre cette nouvelle à mes 5 enfants (31, 27, 25 et deux de 10 ans). Pour cette annonce, ma conjointe et moi optons pour les rencontrer à tour de rôle. De cette façon, nous avons l’impression d’être plus disponible à eux et de permettre à chacun de s’exprimer plus facilement sur les émotions liées à cette nouvelle. Ce qui semble avoir été apprécié de tous. L’annonce se poursuit ensuite avec les membres de ma famille élargie. Mais à chaque fois, je vis toujours le même malaise, soit de créer des soucis aux gens et ainsi modifier le bien-être dans lequel chacun vit.

Depuis 2016

Comme autres défis, je dois ajuster ma vie et celle de ma famille aux rythmes des traitements qui se mettent en place, affronter mes peurs des piqûres et surtout demeurer positif. Tout cela, je le vis quotidiennement avec des hauts et des bas au niveau du moral. Les premiers temps, j’étais plus pessimiste et je trouvais cette épreuve difficile à vivre. Avec le temps et les traitements auxquels je répondais positivement, la crainte a diminué et le côté positif a repris graduellement sa place. Un élément qui je crois a contribué énormément à affronter quotidiennement ce nouveau défi est de me mettre en action. L’entraînement a toujours fait partie de ma vie et je ne voulais pas que ça cesse. Marcher, jogger, faire du vélo de route et du ski alpin m’aident à me sentir vivant. Dans les faits, je vise à garder un rythme de vie le plus près de la normalité possible. Et mon corps apprécie. Honnêtement, même avec tous les traitements que j’ai reçus et que je reçois, j’ai la certitude qu’en continuant mes entraînements cela évite que les douleurs ne prennent la place.

Été 2020

Affronter cette épreuve, je le fais depuis le premier jour avec le soutien de ma conjointe, mes enfants, ma famille élargie et mes amis. Chacun d’eux ont une influence directe et primordiale sur mon moral et ma joie de vivre. Rien n’est plus important que de vivre le moment présent et de profiter de la vie. C’est mon infirmière pivot de Granby qui m’a parlé de PROCURE comme un endroit entre autre de référence concernant les hommes avec le cancer de la prostate.

Je mets beaucoup d’espoir sur la recherche face du cancer. Peut-être est-ce égoïste de ma part mais ma participation au Tour du Courage PROCURE représente pour moi une belle occasion d’amasser des fonds et aider la science à se développer. Donc faire du sport et contribuer à cette cause qui peut m’aider à prolonger ma vie et celle d’autres hommes dans une situation similaire représentent ma source de motivation.

En terminant, je m’adresse humblement aux hommes qui vivent avec le cancer de la prostate. Je crois que de profiter de la vie à chaque jour en ne se projetant pas dans le futur est un des moyens qui aide à affronter ou même à vivre avec ce locataire qui s’est installé d attendre le prochain traitement! Soyez actif à votre façon et faites ce que vous aimez! Entourez-vous de gens positifs! Et même si cela peut paraître cliché, faites confiance à la vie! Ce n’est pas toujours facile mais la vie est belle. Écoutez-là!!!

Discover our animated video!

Symptoms, risk and screening
Are you over 50 years old, or have you been having urinary problems for some time now? This video is for you! Several diseases can affect your prostate, and it’s important to detect them early. Let’s take a closer look. 

 

Anatomy

What is the prostate

Illustration de l’appareil de l’homme pour un cancer prostate

The prostate is a gland:

  • Located between the bladder and the penis, just in front of the rectum;
  • Formed of 2 lobes which surround the urethra, a canal that runs through the center of the prostate, from the bladder to the penis, letting urine and sperm flow out of the body;
  • The size of a walnut, which grows larger in size in your forties;
  • That has a soft, spongy texture to the touch like a small, ripe plum.

The prostate is made of:

  • Gland cells that secrete liquids for ejaculation;
  • Muscle cells that participate in the evacuation of your sperm during ejaculation;
  • Fiber cells that maintain the structure of the gland.

Around the prostate, we find:

  • The seminal vesicles, glands that produce sperm and that are located on either side of the prostate;
  • The vas deferens, the tube that carries sperm from the testicle to the seminal vesicles;
  • The nerve bundles that control your bladder and erectile function and that are located on either side of your prostate.

Structure

Three main zones of the prostate

Illustration des 3 zones de la prostate de l’homme cancer prostate

Peripheral zone

  • The peripheral zone is the largest area of the prostate. It can easily be felt by the doctor during a digital rectal exam (DRE).
  • Most prostate cancers start in the peripheral zone.

Transition zone

  • This is the area located in the middle of the prostate, between the peripheral and central areas. It surrounds your urethra that runs through the prostate.
  • With age, the transitional area increases in size until it becomes the largest portion of your prostate. This is called benign prostatic hyperplasia (BPH) or enlarged prostate.

Central zone

  • It is the part of the prostate that is farthest from the rectum. This is why prostate tumors located in this area can not be felt by the doctor during a digital rectal examination.
  • If the doctor is in doubt, the following information will help decide if additional investigation is necessary:
    • Your PSA level
    • Your age and family history
    • Your ethnic origin

Fonction

In short

Illustration d’une prostate saine cancer prostate

Your fertility and natural fertilization

  • It produces … a prostatic fluid rich in enzymes, proteins and minerals that nourishes and protects your spermatozoa.
  • It makes … a protein (APS) that is used to liquefy your sperm to facilitate the mobility of your spermatozoa.
  • It allows … ejaculation by contracting.
  • It promotes … fertility through its enzymes facilitating the penetration of sperm through the cervix.
  • It is not related to the mechanism of erection. Therefore, the origin of erectile dysfunction lies elsewhere.

Additional details

Exocrine Function

The prostate is made up of thousands of tiny fluid-producing glands. Specifically, the prostate is an exocrine gland. Exocrine glands are so-called because they secrete through ducts to the outside of the body (or into a cavity that communicates with the outside). Sweat glands are another example of an exocrine gland.

The fluid that the prostate gland produces forms part of semen, the fluid that carries sperm during orgasm. This fluid, produced in the prostate, is stored with sperm in the seminal vesicles. When the male climaxes, muscular contractions cause the prostate to secrete this fluid into the urethra, where it is expelled from the body through the penis.

Urine Flow

The prostate wraps itself around the urethra as it passes from the bladder to the penis. Prostatic changes can affect urine flow. Increasing the size of the prostate or muscle tone may impede the flow of urine due to the close anatomical relationship between the urethra and the prostate.

Prostate Specific Antigen (PSA)

The prostate also produces a protein called prostate-specific antigen (PSA). PSA is released with the ejaculatory fluid and can also be traced in the bloodstream. The testing of PSA levels in the blood is used to detect prostate cancer. The level of PSA in the blood is usually measured in nanograms of PSA per milliliter of blood (ng/mL).

A raised PSA level

Usually, a PSA rate of less than 4 nanograms per milliliter of blood is normal, but age should also be taken into consideration as PSA levels gradually increase with age. A rise in PSA concentration may indicate the presence of:

  • An enlarged prostate (benign prostatic hyperplasia)
  • An inflammation or infection of the prostate (prostatitis)
  • A prostate cancer

Your doctor will have you undergo other tests to determine the exact cause of the increase in your PSA.

We are here for you

You have questions or concerns? Don’t hesitate. Contact us at 1-855-899-2873 to discuss with one of our nurses specialized in uro-oncology. They are there to listen, support and answer your questions, and those of your family or your loved ones. It’s simple and free, like all of our other services.

Also take the time to visit each of our pages on this website, as well as our YouTube channel, in order to get familiar with the disease, our expert lectures, our section on available resources, the support that is offered to you, our events and ways to get involved to advance the cause..

 

Staying Informed

Pages that might interest you
Want to know more? Just click on one of the links below.

The latest PROCURE news that might interest you
Every week we publish a blog article. Here are some for you.

The medical content and editorial team at PROCURE
Our team is composed of urologists, and nurses certified in uro-oncology with a deep knowledge of prostate cancer and other diseases related to the genitourinary system. Meet our staff by clicking here.

Sources and references

Last medical and editorial review: September 2023
Written by PROCURE. © All rights reserved

Le cancer de la prostate
ne le vivez pas seul.
Infolettre

Restez informés

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir des informations sur nos activités.

Nos professionnels de la santé  sont là pour répondre à toutes vos questions ainsi que celles de vos proches. Contactez-nous.

Ligne de soutien 7/7 sans frais    |    1-855-899-2873

© 2024 PROCURE – Tous droits réservés  No enregistrement: 86394 4955 RR0001

Le cancer de la prostate
ne le vivez pas seul.

Nos professionnels de la santé  sont là pour répondre à toutes vos questions ainsi que celles de vos proches. Contactez-nous.

Ligne de soutien 7/7 sans frais
1-855-899-2873
Contactez-nous
© 2023 PROCURE – Tous droits réservés 
No enregistrement: 86394 4955 RR0001

Conditions d’utilisation | Politique de confidentialité