FAIRE UN DON

Parlez à un professionel de la santé 1-855-899-2873

Rechercher

Préparation avant la chirurgie

Préparation avant la chirurgie

Illustration Kegels

Si vous êtes bien préparé, la convalescence post-chirurgie pourrait s’avérer moins éprouvante que prévu. Votre préparation contribuera donc à vous rétablir plus rapidement et avec moins de stress. En lisant ce qui suit, vous saurez exactement à quoi vous attendre.

Soyez actif

Il est important de bouger pour rester en santé, même si vous avez le cancer de la prostate. Par conséquent, si vous pratiquez déjà une activité régulièrement, continuez à le faire. Si ce n’est pas le cas, il n’est jamais trop tard pour ajouter une activité physique, même de faible intensité, à votre quotidien

Ainsi, une simple marche de 15 à 30 minutes peut s’avérer bénéfique.

Faites vos exercices de Kegel

Les exercices de renforcement des muscles pelviens sont vraiment efficaces pour réduire l’incontinence après une prostatectomie radicale. Vous devriez faire ces exercices avant votre opération et les continuer après le retrait de la sonde. Vous devriez voir une amélioration au bout de 5 à 6 semaines d’exercices réguliers.

Debout, assis ou couché, les genoux légèrement écartés, imaginez que vous vous retenez d’uriner ou d’aller à la selle. Contractez les muscles que vous utiliseriez dans cette situation.

  • Contractez les muscles de 5 à 10 secondes
  • Relâchez les muscles pendant une dizaine de secondes
  • Répétez les contractions 12 à 20 fois
  • Faites ces exercices 3 fois par jour

Pour savoir si vous contractez les bons muscles

Pour savoir si vous contractez les bons muscles, regardez votre pénis, il devrait se resserrer et se contracter vers l’intérieur. Vous devriez aussi sentir que le muscle du rectum (celui dont vous servez pour retenir les selles et les gaz) se resserre.

Quand vos muscles seront plus forts et que vous serez capable de vous retenir, vous pourrez réduire les exercices à une série de 10, quelques fois par semaine. Retenez que chaque homme est différent.

La physiothérapie pelvienne

La physiothérapie en rééducation périnéale est recommandée par les médecins et vise le renforcement des muscles du plancher pelvien afin de contribuer à une meilleure fermeture de l’urètre. Votre physiothérapeute, expert en rééducation périnéale (important) pourra vous conseiller en matière de bonnes habitudes hydriques (ressources en eau), de contrôle de la constipation, de techniques de contrôle des envies urinaires et d’intégration de bonnes contractions périnéales aux moments opportuns.

Planifiez votre congé de travail avec votre employeur

Vous n’aurez pas le choix que de l’annoncer à votre employeur. La planification de votre congé de maladie et de votre retour au travail est important et pour votre convalescence, et pour avoir la conscience tranquille. Il faudra donc aborder le sujet rapidement si vous travaillez. Voici ce qu’il faut prévoir:

  • pour un emploi sans effort physique et avec heures flexibles: 3 à 4 semaines
  • pour un emploi avec efforts physiques: 6 à 8 semaines
  • pour un emploi très exigeant physiquement: 12 semaines

Après 6 semaines, vous pourrez travailler à temps plein. En fait, la durée du congé requis varie selon la vitesse de votre guérison et le type de travail que vous faites.

Si vous avez des assurances privées, parlez à votre assureur ou aux Ressources humaines de votre entreprise pour encadrer votre absence et minimiser votre stress.

Essayez d’arrêter de fumer

Bien que cela soit stressant, il est recommandé de cesser de fumer six semaines avant la chirurgie, afin de réduire les risques de problèmes pulmonaires, de cicatrisation et d’infection. Au besoin, votre médecin peut vous prescrire des médicaments pour vous aider.

Réduisez votre consommation d’alcool

L’alcool peut également entrer en interaction avec les médicaments. C’est pourquoi il est recommandé d’en réduire votre consommation et de ne pas boire durant les 24 heures précédant la chirurgie.

Adopter de bonnes habitudes alimentaires

Une alimentation saine et équilibrée vous aidera également à vous rétablir rapidement de vos traitements. L’énergie, les protéines, les vitamines et les minéraux que vous procure votre alimentation permettent de lutter contre la fatigue et les infections.

Conseils de base pour vous

  • Prendre 3 repas par jour et des collations au besoin.
  • Consommer des aliments des quatre groupes du guide alimentaire canadien (produits laitiers faibles en gras, fruits et légumes, produits céréaliers, viandes maigres, volailles sans peau, poissons et substituts) afin d’assurer quotidiennement des apports adéquats en différents nutriments.
  • Prendre au moins un repas par jour de viande maigre, volaille sans peau ou poisson afin d’assurer quotidiennement des apports adéquats en différents nutriments.
  • Accorder une place importante aux légumes et aux fruits qui sont une excellente source de vitamines et de minéraux.
  • Boire suffisamment d’eau (au moins 1500 mL par jour ou 6 à 8 verres d’eau).

Éviter de prendre des médicaments contenant de l’acide acétylsalicylique (Aspirine)

Si ce médicament est prescrit par votre médecin ou votre cardiologue, vérifiez avec lui la conduite à tenir avant d’arrêter de le prendre. Les médicaments contenant de l’acide acétylsalicylique (Aspirine) augmentent les risques de saignement. Il faut l’arrêter 7 à 14 jours avant l’opération.

Si vous prenez ce médicament pour soulager la douleur, optez plutôt pour des médicaments contenant de l’acétaminophène (Tylenol).

Évitez les produits naturels

Étant donné que certains produits naturels peuvent interagir avec les médicaments qu’on pourrait vous donner à l’hôpital, il vaut mieux les éviter. Au besoin, discutez-en d’abord avec votre urologue.

Planifiez votre retour à la maison

Après la chirurgie, vous n’aurez pas nécessairement l’énergie pour préparer vos repas, réaliser vos tâches quotidiennes ou même vous laver. Si possible, préparez quelques repas et congelez-les. Vous pourrez ainsi les réchauffer rapidement durant votre convalescence.

Demandez aussi à vos proches de vous aider pour certaines tâches si vous en avez besoin.

Organisez votre transport

Vous devriez quitter l’hôpital de 1 à 4 jours après l’opération si tout se déroule sans complication. Toutefois, vous ne serez pas en mesure de conduire pour rentrer à la maison. Il est donc préférable de faire en sorte que quelqu’un vous accompagne à votre sortie. De plus, veuillez noter que vous ne devriez pas conduire pendant au moins deux semaines suite à votre chirurgie.

Votre visite préopératoire à l’hôpital et le protocole d’admission

Pendant cette visite, vous aurez:

  • des analyses de sang et d’urine
  • un enregistrement de votre activité cardiaque (électrocardiogramme ou ECG)
  • parfois aussi, des examens radiologiques
  • parfois une rencontre avec l’anesthésiste. Il vous posera des questions sur vos antécédents médicaux, précisez si vous avez des allergies et sur les médicaments que vous prenez. Il vous dira quels médicaments vous devez continuer de prendre et lesquels arrêter.

Tous ces examens se font en consultation externe quelques jours ou quelques semaines avant l’intervention.

Normalement, la rencontre avec votre chirurgien a déjà eu lieu. Si vous aviez d’autres problèmes médicaux suite à vos examens, vous avez peut-être été référé à un autre médecin (un spécialiste) avant la chirurgie.

Le protocole d’admission

Le personnel de l’hôpital vous expliquera également en quoi consiste le protocole d’admission, notamment les consignes à suivre avant la chirurgie (restrictions concernant les aliments et les boissons après minuit). Informez-vous les commodités offertes pour vos effets personnels.

Votre don de sang au besoin

Les transfusions sanguines sont rarement nécessaires, car, en général, vous ne perdrez pas beaucoup de sang. Néanmoins, par précaution, certains centres hospitaliers demandent à leurs patients de fournir un peu de leur propre sang avant l’opération. Ainsi, si vous avez besoin d’une transfusion pendant ou après la chirurgie, votre propre sang sera utilisé. Il s’agit d’un don de sang dit « autologue ».

On le jettera s’il n’est pas utilisé, car les hôpitaux n’ont pas le droit de le conserver ou de l’utiliser pour d’autres patients.

Consignes pour préparer vos intestins

Il se peut que vous deviez prendre un laxatif le soir précédent ou faire un lavement le matin même de l’intervention afin de vider vos intestins. Chose certaine, aucune nourriture ou liquide dans les 8 heures précédant l’intervention.

Discover our animated video!

Symptoms, risk and screening
Are you over 50 years old, or have you been having urinary problems for some time now? This video is for you! Several diseases can affect your prostate, and it’s important to detect them early. Let’s take a closer look. 

 

Anatomy

What is the prostate

Illustration de l’appareil de l’homme pour un cancer prostate

The prostate is a gland:

  • Located between the bladder and the penis, just in front of the rectum;
  • Formed of 2 lobes which surround the urethra, a canal that runs through the center of the prostate, from the bladder to the penis, letting urine and sperm flow out of the body;
  • The size of a walnut, which grows larger in size in your forties;
  • That has a soft, spongy texture to the touch like a small, ripe plum.

The prostate is made of:

  • Gland cells that secrete liquids for ejaculation;
  • Muscle cells that participate in the evacuation of your sperm during ejaculation;
  • Fiber cells that maintain the structure of the gland.

Around the prostate, we find:

  • The seminal vesicles, glands that produce sperm and that are located on either side of the prostate;
  • The vas deferens, the tube that carries sperm from the testicle to the seminal vesicles;
  • The nerve bundles that control your bladder and erectile function and that are located on either side of your prostate.

Structure

Three main zones of the prostate

Illustration des 3 zones de la prostate de l’homme cancer prostate

Peripheral zone

  • The peripheral zone is the largest area of the prostate. It can easily be felt by the doctor during a digital rectal exam (DRE).
  • Most prostate cancers start in the peripheral zone.

Transition zone

  • This is the area located in the middle of the prostate, between the peripheral and central areas. It surrounds your urethra that runs through the prostate.
  • With age, the transitional area increases in size until it becomes the largest portion of your prostate. This is called benign prostatic hyperplasia (BPH) or enlarged prostate.

Central zone

  • It is the part of the prostate that is farthest from the rectum. This is why prostate tumors located in this area can not be felt by the doctor during a digital rectal examination.
  • If the doctor is in doubt, the following information will help decide if additional investigation is necessary:
    • Your PSA level
    • Your age and family history
    • Your ethnic origin

Fonction

In short

Illustration d’une prostate saine cancer prostate

Your fertility and natural fertilization

  • It produces … a prostatic fluid rich in enzymes, proteins and minerals that nourishes and protects your spermatozoa.
  • It makes … a protein (APS) that is used to liquefy your sperm to facilitate the mobility of your spermatozoa.
  • It allows … ejaculation by contracting.
  • It promotes … fertility through its enzymes facilitating the penetration of sperm through the cervix.
  • It is not related to the mechanism of erection. Therefore, the origin of erectile dysfunction lies elsewhere.

Additional details

Exocrine Function

The prostate is made up of thousands of tiny fluid-producing glands. Specifically, the prostate is an exocrine gland. Exocrine glands are so-called because they secrete through ducts to the outside of the body (or into a cavity that communicates with the outside). Sweat glands are another example of an exocrine gland.

The fluid that the prostate gland produces forms part of semen, the fluid that carries sperm during orgasm. This fluid, produced in the prostate, is stored with sperm in the seminal vesicles. When the male climaxes, muscular contractions cause the prostate to secrete this fluid into the urethra, where it is expelled from the body through the penis.

Urine Flow

The prostate wraps itself around the urethra as it passes from the bladder to the penis. Prostatic changes can affect urine flow. Increasing the size of the prostate or muscle tone may impede the flow of urine due to the close anatomical relationship between the urethra and the prostate.

Prostate Specific Antigen (PSA)

The prostate also produces a protein called prostate-specific antigen (PSA). PSA is released with the ejaculatory fluid and can also be traced in the bloodstream. The testing of PSA levels in the blood is used to detect prostate cancer. The level of PSA in the blood is usually measured in nanograms of PSA per milliliter of blood (ng/mL).

A raised PSA level

Usually, a PSA rate of less than 4 nanograms per milliliter of blood is normal, but age should also be taken into consideration as PSA levels gradually increase with age. A rise in PSA concentration may indicate the presence of:

  • An enlarged prostate (benign prostatic hyperplasia)
  • An inflammation or infection of the prostate (prostatitis)
  • A prostate cancer

Your doctor will have you undergo other tests to determine the exact cause of the increase in your PSA.

We are here for you

You have questions or concerns? Don’t hesitate. Contact us at 1-855-899-2873 to discuss with one of our nurses specialized in uro-oncology. They are there to listen, support and answer your questions, and those of your family or your loved ones. It’s simple and free, like all of our other services.

Also take the time to visit each of our pages on this website, as well as our YouTube channel, in order to get familiar with the disease, our expert lectures, our section on available resources, the support that is offered to you, our events and ways to get involved to advance the cause..

 

Staying Informed

Pages that might interest you
Want to know more? Just click on one of the links below.

The latest PROCURE news that might interest you
Every week we publish a blog article. Here are some for you.

The medical content and editorial team at PROCURE
Our team is composed of urologists, and nurses certified in uro-oncology with a deep knowledge of prostate cancer and other diseases related to the genitourinary system. Meet our staff by clicking here.

Sources and references

Last medical and editorial review: September 2023
Written by PROCURE. © All rights reserved

Le cancer de la prostate
ne le vivez pas seul.
Infolettre

Restez informés

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir des informations sur nos activités.

Nos professionnels de la santé  sont là pour répondre à toutes vos questions ainsi que celles de vos proches. Contactez-nous.

Ligne de soutien 7/7 sans frais    |    1-855-899-2873

© 2024 PROCURE – Tous droits réservés  No enregistrement: 86394 4955 RR0001

Le cancer de la prostate
ne le vivez pas seul.

Nos professionnels de la santé  sont là pour répondre à toutes vos questions ainsi que celles de vos proches. Contactez-nous.

Ligne de soutien 7/7 sans frais
1-855-899-2873
Contactez-nous
© 2023 PROCURE – Tous droits réservés 
No enregistrement: 86394 4955 RR0001

Conditions d’utilisation | Politique de confidentialité